à la Une
Publié dans Actions, Lauriers envahissants

Rentrée 2020, reprise des chantiers de lutte contre les lauriers envahissants de la forêt de Fausses-Reposes

Les chantiers de lutte contre les lauriers envahissants reprennent, à Chaville et à Sèvres pour le moment, sauf contre-ordre qui serait publié sur ce site, le dimanche 20 septembre, toujours de 10h à 12h, sur les parcelles 133 et 104, avec rendez-vous au croisement des rues de La Brise et de La Martinière.
Ce dernier trimestre 2020, nous essaierons de travailler au moins 2 dimanches par mois, soient les 20/9, 4/10 et 18/10, 8/11 (décalage au mois de novembre à cause du 1er et des vacances) et 22/11, 6/12 et 20/12.

D’autre part, un groupe de bénévoles pourra travailler le jeudi après-midi (hors vacances scolaires) de 14h à 16h environ sur la parcelle 103. Rendez-vous à l’entrée en forêt de la parcelle 103 de la forêt de Fausses-Reposes, rue des Mortes Fontaines (avant la rue de la Source en venant de Chaville).
Jeudis concernés : 24/9, 1/10, 8/10, et 15/10, 5/11, 12/11, 19/11 et 26/11, 3/12, 10/12 et 17/12.

Il est conseillé d’adhérer à l’association EFR (10 € par an) pour être couvert.e par l’assurance et pouvoir bénéficier du prêt d’outils.
Venir habillé pour un travail en forêt, bonnes chaussures, vêtement de pluie (et masqué.e tant que la situation sanitaire l’exige) ; l’association EFR prête des gants et un pantalon de sécurité à ceux.celles qui utilisent l’élagueuse-tronçonneuse.

Publié dans Sortie Nature

Randonnée en forêt de Versailles dimanche 18 octobre 2020

Organisée par l’Association des Amis des Forêts de Versailles et de Fausses-Reposes (AAFVFR), Versailles Environnement et Initiatives (VEI) et l’association de Sauvegarde des Etangs de la Minière (ASEM), une balade en forêt à la découverte de Satory, la forêt, l’eau et les aménagements futurs.

Le rendez-vous est fixé à 14 h au parking de la Minière (Guyancourt). Temps de la randonnée : environ 3 heures.

Renseignements : Pierre Desnos Président de l’AAFVFR 06 12 11 07 18

Publié dans Actions, Opérations "Forêt propre"

Opération « Forêt Propre » à Marnes-la-Coquette

Les éco-relais de Marnes-la-Coquette et l’association EFR organisent une opération de nettoyage d’une partie de la forêt de Fausses-Reposes ; il s’agit de la parcelle 46, située sur le territoire de Marnes-la-C.

Le rendez-vous est fixé à 14h le dimanche 11 octobre 2020 ; l’association EFR fournira les sacs poubelle et les gants. Les bénévoles apporteront leur masque ; s’il pleut, pensez à être chaudement habillé et à porter un imperméable et des bottes. Des groupes de 10 personnes maximum seront constitués, attention à bien respecter les gestes barrière.

Publié dans Actions, Compte-rendu, Sortie Nature

Belle promenade à la recherche des comestibles d’automne en forêt de fausses-reposes

Plus de trente personnes (trente-cinq semble-t-il) sont venues le samedi 19 septembre 2020 malgré les soucis sanitaires, motivées nous ont-elles dit par l’envie de mieux connaître la forêt et intriguées par le titre ; que trouve-t-on en forêt au début de l’automne que l’être humain puisse manger ?

Si les pissenlits (en salade avec des lardons) sont parfaitement connus, ainsi que les châtaignes (grillées au four par exemple) et les tisanes de fleurs de tilleul, il y a des végétaux moins évidents comme comestibles : le plantain, le lamier blanc, les baies de sureau et les merises pour ne citer qu’eux.

Grand succès pour les orties, dont on prélève les feuilles supérieures (ne jamais consommer de feuilles au ras du sol, à portée de pipi de canidés) que l’on roule et que l’on mange sans la moindre piqure ; elles ont un bon petit goût de noisette…

Ce qui a été vraiment apprécié c’est la sensation d’avoir acquis des connaissances et aussi la discussion qui s’est établie entre certains connaisseurs plus pointus en botanique et ceux et celles qui ont déjà testé des recettes ; comment récolter le suc (sève) du bouleau, faire des beignets de fleurs de robinier faux accacia ou écraser les feuilles de plantain, non pour les manger cette fois mais pour frotter les piqures des petits dont les larmes s’arrêtent très vite…
Il y a eu aussi des anecdotes »savoureuses »racontées par tout un chacun et des débats sereins sur l’environnement et les espèces exotiques..

Une sortie nature de plus en plus appréciée, que nous vous re-proposerons avec grand plaisir !

Publié dans Compte-rendu, EFR s'exprime, On en parle dans la presse

A propos des travaux aux étangs de Ville d’Avray suite… Réunion du 9 septembre 2020

A l’initiative de l’équipe municipale de Ville d’Avray, associée au Centre des Monuments Nationaux du Parc de Saint-Cloud, les associations intéressées par les travaux actuellement en cours autour des étangs de Corot ont été conviées à une réunion le 9 septembre à 10h en mairie.
EFR ainsi que les différentes associations comme Arbres 92, les amis des forêts de Versailles et de Fausses-Reposes, l’association pour la protection des étangs de Corot (APPEC), le groupe national de surveillance des arbres (GNSA) étaient donc représentées auprès de Madame la Maire, quelques membres de l’équipe municipale, le conservateur du CMN et collaborateur, un écologue et une représentante d’Artélia, bureau d’ingénierie en charge des travaux.
Cette réunion faisait suite à celle du 10 juillet 2020 réalisée sur site qui a permis de constater l’avancement des travaux du premier déversoir sur la digue qui sépare le vieil étang du nouvel et d’entrevoir la réalisation et l’emprise du second, prévu prochainement sur la digue entre le nouvel étang et le domaine de la Ronce.

Travaux sur la digue entre les 2 étangs, côté étang neuf (sept 2020)

L’ordre du jour de cette réunion avait uniquement pour objet de faire des propositions concernant les plantations et la requalification paysagère prévue suite aux travaux et pour laquelle le CMN et le bureau d’étude nous ont soumis leur projet de plan.
Indépendamment de la problématique récurrente quant au surdimensionnement de ces travaux, dans la mesure où les digues sont maintenant classées barrage depuis la décision préfectorale de 2015, les associations présentes ont fait des contre-propositions pour la rénovation des berges en terme de plantations.
Elles concernent le choix des espèces, leur nombre, leur répartition.
De plus, l’association Arbres 92 a souhaité que cette requalification paysagère puisse s’envisager sur plusieurs années (5 ans par ex.). Une période assez longue, indispensable à un suivi conséquent de ces plantations en terme de croissance afin de pallier si nécessaire aux problèmes délicats du dépérissement des arbres replantés, dû entre autres au changement climatique actuel.

Il a été évoqué également l’importance d’associer l’ONF dans cette action de requalification paysagère dans cet esprit de mutualisation des compétences respectives de chaque acteur. Le gage pour EFR de la réussite de cette opération qui, d’après le CMN, ne serait pas contingentée par un budget limité.

Affaire à suivre donc, qui appelle notre vigilance et notre engagement pour pérenniser, malgré les contraintes, ce site remarquable.

Publié dans Actions, On en parle dans la presse, Opérations "Forêt propre"

Opération « forêt propre » en forêt de Fausses-Reposes, à l’occasion du WCUD (World cleanup Day)

C’est l’association soeur de EFR, l’AVECh (Association Vie et Environnement au Chesnay) qui organise cette opération ouverte à tous ; à l’occasion de cette grande journée mondiale du nettoyage, participons à cette opération de ramassage des déchets.

Savez-vous que non seulement la forêt aura fière allure, mais surtout que des objets polluants seront retirés et des pièges pour les petits animaux enlevés ? Un morceau de ficelle peut lier les pattes d’un petit oiseau, une canette est un piège mortel pour un jeune serpent ou un petit crapaud qui n’arrivera pas à en sortir…

EFR ira participer, venez nombreux nettoyer la forêt de Fausses-Reposes au Chesnay.

Publié dans Compte-rendu

A propos de… Les travaux aux étangs de Ville d’Avray

Réunion organisée par le C.M.N. (Centre des Monuments Nationaux), avec deux personnes du CMN dont Mr Arnaud Vuille administrateur du domaine de Saint-Cloud et qui gère les étangs de VdA, plusieurs personnes de la mairie de Ville d’Avray dont Mr Philippe Hertzberg, maire adjoint délégué à la transition énergétique et écologique et au patrimoine arboré, un écologue Mr Wagner, la représentante du député Jacques Maire, des représentant(e)s des associations concernées par le sujet (dont EFR) et une représentante de l’entreprise chargée des travaux.

C’est la deuxième réunion de ce type, la première a eu lieu en mairie de VdA en février 2020 (voir CR précédent).

Quelques rappels ont été faits par Mr Vuille :
– En 2015, la deuxième digue, c’est à dire celle au bout de l’étang neuf est classée en « barrage »
– L’étude de dangers a alors montré des désordres structurels
– En cas de rupture, 20 000 personnes sont impactées sur Ville d’Avray et Sèvres.

D’autre part, la végétation abime les barrages, en particulier les racines des arbres et normalement il n’y a jamais de végétation sur ce type d’ouvrages. Des déracinements avec arrachage de digue peuvent aussi se produire en cas de fortes intempéries
Les étangs sont alimentés de façon intermittente par un ru (celui qui arrive dans le vieil étang) qui regroupe les eaux de drainage du bassin versant ; si on peut considérer qu’il y a carence d’alimentation en eau en particulier à cause des constructions de la rue de Versailles, il y a aussi d’autres arrivées d’eau qui viennent compliquer les choses. En cas de fortes pluies, le niveau monte très vite dans le vieil étang.

Les conservateurs du CMN nous assurent de leur effroi lorsqu’ils ont appris qu’il faudrait abattre la totalité des arbres pour mener à bien les travaux de réfection et de consolidation des digues ; ils ont demandé une contre-expertise (qui a donné les mêmes résultats) et ont cherché à en conserver un maximum.

Des problèmes de courriers émis par le CMN et qui ne seraient pas arrivés, des querelles d’égo plutôt ennuyeuses et chronophages ont malheureusement gêné le déroulement de cette réunion par ailleurs très intéressante.

L’écologue a fait un petit exposé passionnant, nous relatant le suivi écologique du lieu : les risques de pollution du chantier, le suivi du curage et la pêche de sauvegarde, l’attention prêtée aux arbres à cavités pour la préservation des chauve-souris, la consolidation des berges ; une nouvelle roselière est prévue dans l’étang neuf.

Enfin, au niveau de la digue entre l’étang neuf et le déversoir, il faudra abattre 7 arbres – malheureusement – des tilleuls en particulier et quelques érables et un épicéa en contrebas.
Un écran végétal sera recréé et des négociations sont en cours avec Gécina pour supprimer quelques places de parking de la résidence de La Ronce et y planter de nouveaux arbres (tilleuls d’au moins 3 m de haut).
A priori la nouvelle digue sera en béton désactivé (beige clair) et le déversoir sera bien intégré dans le paysage (rocaille). Les passerelles, construites pour la sécurité des promeneurs, seront reprises des passerelles actuelles.